Accueil Les métiers du camion : vos talents ont de l'avenir

Destiné aux jeunes de 16 à 25 ans, le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation se ressemble puisqu’ils permettent tous les deux d’accomplir une formation en alternance : acquisition de savoirs généraux, techniques ou professionnels et d’un savoir-faire professionnel.
Cependant ces deux contrats sont très différents dans la mesure où tout d’abord, le contrat d’apprentissage relève de la formation initiale et le contrat de professionnalisation relève de la formation continue. Le premier est financé sur la taxe d’apprentissage et le second sur les contributions des entreprises à la formation continue. Ensuite, les demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus peuvent bénéficier du contrat de professionnalisation et pas du contrat d’apprentissage. Enfin, l’organisation des formations auxquelles le contrat de professionnalisation donne accès ne dépend pas des CFA.

L’apprentissage

L’apprentissage a pour objectif de dispenser à des jeunes âgés de 16 à 25 ans une formation générale, théorique et pratique, pour acquérir un des diplômes allant du CAP au diplôme d’ingénieur.
L’apprentissage propose un enseignement en alternance. Pendant le contrat d’apprentissage, le jeune est apprenti, c’est-à-dire à la fois salarié d’une entreprise et élève dans un centre de formation d’apprentis (CFA).
L’apprentissage constitue l’une des voies privilégiées pour faciliter l’insertion professionnelle des jeunes.

La Branche des services de l’automobile, du véhicule industriel et du 2 roues, propose une filière complète de formations en apprentissage : CAP, Bac Pro, BTS, Licence Professionnelle, Diplôme d’Ingénieur

Objectif :
Acquérir une qualification professionnelle sanctionnée par un diplôme ou un titre à finalité professionnelle enregistré au Répertoire national des certifications professionnelles.

Bénéficiaires :
Jeunes de 16 à 25 ans ayant effectué le premier cycle d’enseignement secondaire. Des dérogations sont possibles.

Employeurs :
Tous les employeurs y compris dans le secteur public.

Nature du contrat :
Contrat de travail de type particulier d’une durée de 1 à 3 ans en fonction du type de formation et du niveau de qualification préparés. Durée au moins égale à celle du cycle de formation qui fait l’objet du contrat.

Formation :
Formation technologique et pratique en CFA : 400 heures au minimum (la durée varie en fonction du diplôme préparé). Formation pratique en entreprise.

Rémunération :

 

1er année

2e année

3e année

moins de 18 ans

25%

37%

53%

18/20 ans

41%

49%

65%

21 ans et plus

53%

61%

78%

Sous réserve de l'évolution de la réglementation

Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation, destiné aux jeunes de 16 à 25 ans et aux demandeurs d’emploi d’au moins 26 ans, permet d’accomplir une formation en alternance : acquisition de savoirs généraux, techniques ou professionnels et un savoir-faire professionnel.

Objectif :
Acquérir une qualification professionnelle par une formation en alternance conciliant enseignements généraux, professionnels et technologiques et application en entreprise.

Bénéficiaires :
Jeunes de 16 à 25 ans, afin de compléter leur formation initiale. Demandeurs d’emploi de 26 ans et plus, inscrit à l’ANPE.

Nature du contrat :

  • CDI avec une action de professionnalisation de 6 à 12 mois ;
  • CDD de 6 à 12 mois

Aussi bien en CDI qu’en CDD, l’action de professionnalisation peut être portée à 24 mois par des dispositions conventionnelles en fonction des actions de formation et des publics prioritaires.

Formation :
Actions d’évaluation, d’accompagnement et de professionnalisation se déroulant sur le temps de travail. La durée de la formation représente 15 à 25% de la durée du contrat de professionnalisation, sans être inférieure à 150 h.

Rémunération :

 

Inférieur au BAC PRO

Supérieur ou égal au BAC PRO ou à un titre ou diplôme à finalité professionnellesde même niveau

Moins de 21 ans

55% du Smic*

65% du Smic*

21 ans à 25 ans

70% du Smic*

80% du Smic*

26 ans ou plus

100% du Smic sans être inférieur au salaire minimum de l'échelon 2 (Convention Collective Nationale des Services de l'Automobile)

* Sur la base du Smic brut 35 heures par semaine



Rechercher une information constructeur
Rechercher un métier Rechercher une école, une formation
 
Partenaires