Accueil Les métiers du camion : vos talents ont de l'avenir

Le contrôleur technique exerce une profession réglementée. Il doit donc disposer d’un agrément propre aux véhicules de transports de marchandises de plus de 3,5 tonnes. Certains contrôleurs sont également qualifiés pour s’occuper des véhicules de transport de marchandises dangereuses et de transport de personnes.
Au quotidien, le contrôleur technique accueille le client et lui explique la réglementation (réalisation du contrôle, contre-visites,...), avant de procéder à l’examen. Il contrôle alors le véhicule selon une procédure réglementée et relève les non-conformités aux normes de sécurité et de protection de l’environnement. Pour cela, il utilise un outillage particulier : banc de freinage, analyseurs de gaz,... Il a également recourt à des contrôles visuels : état de la carrosserie et de la structure du véhicule, du moteur, de la boîte de vitesses,…
À l’issue du contrôle, il établit un procès-verbal dans le respect des procédures, puis reçoit le client et lui commente les résultats.
Le contrôleur technique peut également intervenir sur des contrôles non réglementaires, proposés par le centre dans lequel il travaille. Dans ce cas, son rôle est aussi de sensibiliser les clients à l’état du véhicule afin que les réparations liées à la sécurité soient réalisées.
La responsabilité du contrôleur technique est donc importante : il est le garant de la sécurité des véhicules et des personnes.

Dans quelles conditions vais-je travailler ?

Le contrôleur technique travaille en atelier, dans un centre de contrôle agréé par l'état.

Le contrôleur vérifie, sans démontage, le bon état d’entretien, le fonctionnement des organes de sécurité et la conformité aux dispositions du code de la route des véhicules présentés (poids lourds, transports en commun, transport de matières dangereuses, dépanneuses). Le contenu des visites est fixé par la réglementation sur la base d’une directive européenne.

Quelles sont les évolutions de carrière possibles ?

Avec les années et en développant ses compétences, un contrôleur technique peut devenir :

  • Chef de centre
  • Responsable régional chargé d'audit au sein des réseaux de contrôle
  • Inspecteur/trice des mines

Quel parcours ?



Cliquez ici pour visualiser le parcours

Quelle formation ?

Pas de certification spécifique pour ce métier. Reportez-vous à la rubrique filières de formation.

Télécharger

Vidéo les métiers


Rechercher une information constructeur
Rechercher un métier Rechercher une école, une formation
 
Partenaires