Accueil Les métiers du camion : vos talents ont de l'avenir

Le secteur du commerce et de la réparation des véhicules industriels représente en France 1 180 établissements et pas moins de 15 000 salariés pour s’occuper des 500 000 camions, cars et bus aujourd’hui en circulation.

En effet, plus les échanges s’intensifient, au niveau national comme international, plus la demande de transports est forte. Les véhicules industriels étant le premier maillon de cette chaîne, c’est un marché en constante progression.

Il faut sans cesse développer de nouvelles technologies :

  • améliorer les moteurs,
  • alléger les équipements,
  • développer de nouveaux dispositifs de sécurité,
  • augmenter le confort des conducteurs,…

Un secteur en mutation marqué par 4 grandes évolutions

Évolutions réglementaires
Le règlement d’exemption spécifique à l’automobile est remis en cause par la Commission Européenne:

  • Dès juin 2010 pour l’après-vente
  • A partir du 1er juin 2013 pour la distribution automobile.
Avec ces nouvelles dispositions, le multimarquisme est remis en question et la position des constructeurs est renforcée. Par ailleurs, les exigences européennes fortes en matière de normes anti-pollution favorisent la recherche-développement et les innovations technologiques.

Évolutions économiques
Le mouvement de concentration se renforce et exige une grande réactivité de la part des entreprises du secteur:

  • développement et consolidation des groupes,
  • adaptation des entreprises artisanales,
  • développement des réseaux (franchisés ou non).

Évolutions technologiques
Le secteur automobile doit faire face à de profondes mutations technologiques :

  • généralisation des systèmes électroniques et informatiques sur les véhicules,
  • complexification de la phase de diagnostic qui requiert l’usage d’outils informatiques,
  • fiabilité croissante des équipements qui induit un recentrage des activités sur l’entretien (sécurité, environnement, confort,…).

Évolutions sociales Le choc démographique et les mutations des emplois sont pris en compte par le dialogue paritaire :

  • redéfinition des qualifications professionnelles (Répertoire National des Qualifications des Services de l’Automobile - RNQSA) donnant une lisibilité sur les parcours professionnels,
  • détermination d’une active politique de formation.

Pour en savoir plus….

De plus en plus d’électronique et d’informatique sont introduites dans les modèles afin de répondre à plusieurs exigences :

  • le respect de la réglementation sur les émissions de gaz polluants (développement par exemple de l’injection haute pression à gestion électronique),
  • l’amélioration de la sécurité routière qui passe par l’introduction de nouveaux systèmes d’assistance à la sécurité : ralentisseurs, régulateurs d’allure, maintien de trajectoire (ESP) et de distance de sécurité (ACC),…

La recherche de sécurité a aussi conduit au développement des airbags et ceintures à trois points équipés de pré-tendeurs.

  • l’amélioration de la rentabilité d’exploitation des véhicules.

Toutes ces évolutions sont devenues indispensables pour être en règle avec les obligations légales de temps de conduite, de sécurisation du chargement et d’optimisation des trajets.

L’apparition de calculateurs pour gérer les gros équipements du véhicule – moteur, boîte de vitesses, freinage, suspension – a par exemple conduit les constructeurs à mettre au point des systèmes de faisceaux électriques multiplexés où circulent simultanément des informations codées.
Ainsi les véhicules sont devenus de plus en plus complexes avec la multiplication des fonctions, la transmission des informations et les futurs équipements pour la télématique, le télédiagnostic et le suivi par satellite.

Depuis la fin des années 90, l’électronique embarquée s’est également généralisée avec le développement du pilotage moteur et du multiplexage.
Le développement technologique s’est fortement accéléré depuis 2002 avec l’informatisation des systèmes qui rend obligatoire un reparamétrage systématique après chaque opération.

Pour tout savoir du camion du futur, vous pouvez consulter cette étude du Ministère de l’Équipement et des Transports :
http://www.cnpa.fr/includes/fileview.php?id=7702

Fermer

Le secteur camion en pleine évolution

Durée : 00:01:12

Télécharger

Vidéo les évolutions du secteur


Chiffres-clés

Le transport terrestre représente 14,4% de la circulation globale.

Rechercher une information constructeur
Rechercher un métier Rechercher une école, une formation
 
Partenaires